Mon territoire de pêche en Haute Vienne
Une truite du Limousin  

 

Le territoire de pêche en Haute Vienne

 
line decor
  
line decor
 
 
 
 

 

Le bassin hydrographique du Haut Limousin

Vive ou dormante, l’eau abonde dans les rivières, les lacs et les étangs. Nous pouvons compter au total sur le département de la Haute-Vienne : 7 000 kms de cours d’eau dont 300 en seconde catégorie et 6 700 en première catégorie. Un vrai rêve halieutique !
Pays de la truite et de l’ombre, la Haute-Vienne offre aussi de magnifiques parcours à carnassiers et cyprinidés sur des rives calmes et verdoyantes aux paysages multiples.
Amoureux de la truite « fario sauvage », de l’ombre, de la carpe ou du brochet, de nombreux parcours de pêche facilement accessibles vous attendent sur les rives des grands lacs, des plans d’eau et des rivières de la Haute-Vienne. Situé sur les contreforts du Massif Central, le département de la Haute Vienne offre de nombreuses possibilités de pratiquer toutes les pêches sur des rivières de 1ère et 2ème catégorie mais aussi sur ses nombreux lacs et étangs,et ce dans le Pays du Haut Limousin. Par exemple, les lacs Lac de Saint Pardoux, Lac de Vassivière et étang de Bessine)

 Parcours pour « traquer la truite fario »  et l’ombre commun:
La Vienne et ses affluents(en amont de Limoges) dévalent du plateau de Millevaches dans un environnement préservé de gorges et de vallons. Sur le plateau, la Vienne a un profil fait de plats et de courants uniformes, parfois plus rapides à hauteur des cassures de terrains. Elle devient plus torrentueuse à partir d’Eymoutiers. Toute cette partie se prête admirablement à la pêche sportive, les truites y sont nombreuses. A la mouche, au toc, ou à l’ultra léger suivant les saisons, la vallée entière et ses affluents restent le domaine de la fario sauvage bondissante, déroutante, souvent invisible mais toujours présente.

  • L’ombre commun :

Grâce à de gros efforts d’alevinage, l’ombre poisson noble par excellence, a retrouvé les cours d’eau du département. Même si le « gros » de la population se trouve aux environs de Saint Léonard de Noblat, les pêcheurs qui préfèreront la Combade ou la Briance ne seront pas déçus.

Un ombre de la Vienne

Un ombre de la Vienne

  • Parcours «  no-kill » (sans tuer) :

Celui-ci se trouve à Eymoutiers une commune nichée sur les contreforts du plateau de Millevache, à 400 mètres d’altitude. La Vienne qui la traverse est sans conteste la plus belle rivière à truites de la Haute-Vienne. Depuis le barrage de Bussy en remontant jusqu’au pont de Macaud en centre ville, le parcours de « no-kill » s’étend sur 1100 mètres. Seuls y sont autorisés les leurres artificiels sans ardillons pour relâcher truites et ombres dans les meilleures conditions.
Ce parcours s’adresse aussi bien aux pêcheurs confirmés qu’aux néophytes, désireux de prendre de beaux poissons dans un environnement de qualité.

Voici les principales rivières du nord de la Haute-Vienne :

La vallée de la Gartempe et ses affluents (Lien vers page) :

La Gartempe, est l’une des plus belles rivières du département. La rivière est classée en 1ère catégorie entre Folles et Bessines sur Gartempe. Sur cette partie, la rivière coule dans une vallée boisée et encaissée. A partir de Bessines sur Gartempe celle-ci devient plus large et plus profonde avec des courants vifs et puissants barrés de retenues et de moulins. La aussi « la dame fario » est bien présente. La plupart des retenues sont équipées de passe à poissons car nous avons pu observer quelques remontées de saumon sur la Gartempe.
Deux fameux coins pour « traquer la grosse truite fario » :

  • La Gartempe au viaduc de Rocherolles à Folles.
  • La Semme au pont de Montannaud.

La Couze (à Saint Symphorien sur couze lien images) : La vallée de la Couze présente de petites gorges. Le ruisseau dévale une petite pente assez forte sur un lit rocheux d’où émerge ça et là des blocs tant sur les berges qu’au milieu des cours d’eau. Le débit est assez important en période hivernale, par contre en période estivale, nous pouvons constater une petite baisse du niveau d’eau ... mais rassurez-vous, il reste assez d’eau pour pratiquer notre sport favori afin de taquiner « la belle fario ».ATTENTION aux TACONS si vous en prenez, leur morphologie est différente mais proche de celle de la truite et il faut impérativement les relâcher.

La Brame (lien images):
La rivière est classée en 2ème catégorie, celle-ci est très encaissée et boisée. Le site « le saut de la Brame » est un site inscrit. Dans la zone amont de la vallée, les rochers encombrent le cours d’eau et provoquent de magnifiques rapides. Dans un premier temps ceux-ci sont assez petits, puis ensuite ils prennent de l’ampleur, pour reprendre un aspect plus sinueux quelques kilomètres plus loin.
Si vous êtes un pêcheur chevronné, vous pourrez vous y essayer à l’ultra-léger ou au toc car derrière chaque cailloux se cache une fario qui vous procurera de belles émotions. Sur ce parcours les truites sont vives et méfiantes.

La Vienne (lien images) :
Sur une superbe rivière (1ère catégorie), , n'excédant pas les 10m de large pour une profondeur allant de 30cm à 1m sur les radiers, voir 1,5m à certains endroits et surtout avec énormément d'arbres de chaque côté.
Cette rivière se situe sur le fameux "plateau de Millevaches". Celle-ci à des parties assez lentes et d'autres rapides avec quelques jolis trous d'eau abritant ça et là de belles mouchetées!!
Certes, les truites sont de tailles moyennes (18 à 30cm), la maille est à 20cm, sur le plateau. Ce parcours est assez escarpé, donc attention aux glissades et aux chutes, car pour mériter "Dame Fario", il faut être en bonne forme physique.

Vue sub-aquatique d'un ombre de la Vienne

Image sub-aquatique d'un ombre de la Vienne.

 

 
 

 

Lien vers la carte du réseau hydrographique sur le site de la fédération pêche 87

 

Stéphane Robin en guidage